Les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO au Japon

Le Japon est bien connu en tant que nation de culture de longue date. Sa riche histoire joue sur son paysage moderne à la fois dans ses structures et ses habitants. Le Japon abrite vingt des 1000 et quelques sites du patrimoine mondial décrits par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO sont considérés comme tels en raison de leur «valeur universelle exceptionnelle» dans les domaines de la science, de l’histoire ou de la culture et sont «importants pour les intérêts collectifs de l’humanité». Les sites sont considérés comme des biens culturels et sont juridiquement protégés par des traités internationaux.

Ces sites appartiennent à deux catégories: les sites culturels et naturels. Pourquoi ne pas vous plonger dans l’un de ces sites lors de vos prochaines vacances au Japon? Consultez notre liste complète de sites de l’UNESCO pour découvrir quels sites vous intéressent personnellement.

Sites du patrimoine culturel japonais

Musée national d’art occidental

Classé en 2016, ce musée est situé dans le parc d’Ueno, à Tokyo. Il est réputé pour son architecture de Le Corbusier. Il contient plus de 4 500 sculptures et peintures des 500 dernières années, notamment des œuvres de Van Gogh, Monet, Renoir et Cézanne. Les extérieurs sont également très impressionnants.

National Museum of Western Art
Ce musée était la première galerie d’art publique japonaise spécialisée dans l’art occidental.

Sites de la révolution industrielle Meiji

Répertoriés en 2015, les sites de la révolution industrielle sont situés dans huit des préfectures du Japon, soulignant ainsi la montée en puissance du Japon pour devenir une puissance industrielle. Ils symbolisent les industries clés du pays, telles que le fer, l’acier, la construction de navires et les mines de charbon, qui ont été essentielles à la croissance économique rapide du pays.

Moulin à soie Tomioka et sites associés

Tomioka, dans la préfecture de Fukushima, a été la première fabrique de soie à utiliser des machines modernes et a joué un rôle important dans l’industrialisation du Japon. Elle a reçu le statut de patrimoine mondial en 2014 pour son rôle central dans la transformation de l’industrie de la soie japonaise en un produit commercial international au 19ème siècle. Plusieurs des principaux fabricants actuels, y compris Toyota, sont ancrés dans l’industrie.

Mont Fuji

Répertorié en 2013, le mont Fuji (Fujisan) à Yamanashi est un symbole du Japon et est considéré comme une source d’inspiration culturelle et spirituelle. Les vues de loin sont vraiment spectaculaires par temps clair et des milliers de visiteurs choisissent de faire l’ascension chaque année. La saison d’escalade officielle s’étend de juillet à septembre.

LakeAshi and Mt Fuji Hakone
Lac Ashi et Mont Fuji à Hakone. Photo de @木更津乃風 (Wikimedia).

Monuments et sites historiques de Hiraizumi

Représentant la «Terre pure» bouddhiste, ces zones archéologiques, temples et jardins d’Iwate (au nord de Honshu) ont été répertoriés en 2011. Il y a une quantité incroyable de choses à voir, mais certains des points forts incluent le temple Chusonji, qui tente de créer un monde bouddhiste idéal, et le temple Motsuji, célèbre pour ses jardins à couper le souffle.

Mine d’argent et paysage culturel d’Iwami Ginzan

Ce site à Shimane a été répertorié en 2007. La mine a été créée en 1526 et a fonctionné pendant plus de 400 ans.

Routes de pèlerinage et sites sacrés de la chaîne de montagnes Kii

Les pèlerins japonais parcourent ces routes depuis plus de 1 000 ans. Il y a plus de 320 kilomètres de superbes sentiers de biodiversité, que les visiteurs peuvent apprécier et la chaîne de montagnes Kii est un site actif de dévotion dans les religions shinto et bouddhiste.

Sites Gusuku et les propriétés du royaume de Ryukyu

Ryukyu était autrefois un État indépendant prospère qui se tenait pacifiquement aux côtés du Japon. Le royaume fut aboli en 1879 lorsqu’il fut incorporé au Japon sous le nom d’ Okinawa. Cependant, l’essence du royaume réside dans le château extravagant et les autres restes d’une époque romantique, aujourd’hui révolue.

Sanctuaires et temples de Nikko

Nikko abrite un temple bouddhiste et 2 sanctuaires shinto.Il sont restés depuis des siècles dans leur magnifique environnement naturel. Le complexe comprend plus de 300 édifices religieux réputés pour leur architecture et leur décoration incroyables. les plus anciens du site ont été construits au 8ème siècle.

Toshogu shrine is a UNESCO World Heritage Site
Le sanctuaire Toshogu fait partie du site du patrimoine mondial de l’UNESCO de Nikko

Monuments de l’ancienne Nara

Nara était l’ancienne capitale du Japon de 710 à 784 et, heureusement, il y a encore beaucoup à voir.Il y a 8 structures principales à voir dont le palais magique de Nara, le Yajushi-ji et un énorme Bouddha. La région environnante est vraiment un enchantement et des cerfs sauvages errent librement dans la forêt.

Sanctuaire d’Itsukushima

Situé dans l’ île de Miyajima, près de Hiroshima, ce sanctuaire a été classé au patrimoine en 1996. La région est importante pour le shintoïsme depuis le XIIe siècle. Il est célèbre pour sa porte en tori qui semble flotter sur la mer.

Dôme d’Hiroshima Genbaku

Également appelé Mémorial de la paix d’Hiroshima, ce site a été classé en 1996.Le dôme est la seule structure à avoir survécu au bombardement atomique de la ville en 1945. Le mémorial est destiné à rappeler au monde l’importance de la paix. En savoir plus en visitant notre guide de voyage à Hiroshima.

Shirakawa-go et Gokayama

Les villages historiques contiennent des fermes traditionnelles de plus de 400 ans. La quintessence des toits de chaume de Gassho Zukuri alignés le long de la vallée de la rivière Shogawa, dans des montagnes isolées, vous donne l’impression de remonter dans le temps. Le site, situé près des Alpes japonaises, a été déclaré patrimoine mondial en 1995.

Panoramic view of Shirakawago village
Les villages historiques de Shirakawa-gō et de Gokayama sont l’un des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO au Japon.

Monuments de l’ancienne Kyoto

Répertorié en 1994, dix-sept structures composent ce site du patrimoine, notamment le Kinkaku-ji, Byodo-in et le Kiyomizu-dera. Kyoto a été fondée en 794 de notre ère et les sites historiques datent des années 900 aux années 1600. Consultez notre guide de voyage Kyoto pour plus d’informations.

Château d’Himeji

Classé en 1993, le château de Himeji à Hyogo est un exemple majestueux de l’architecture du XVIIe siècle. Le château a récemment subi d’importants travaux de rénovation afin de lui rendre son lustre d’antan. En savoir plus en visitant le guide de voyage du château de Himeji.

Himeji castle during the cherry blossom season
Château de Himeji pendant la saison des fleurs de cerisier

Temple Horyu-ji

Répertorié en 1993, le complexe de temples Horyu-ji de Nara comprend quarante-huit monuments bouddhistes et deux temples, Hokki-ji et Horyu-ji. Les anciennes structures – considérées comme la plus ancienne architecture en bois du monde – datent de l’introduction du bouddhisme au Japon au VIIe siècle.

Okinoshima et sites associés dans la région de Munakata

«Située à 60 kilomètres de la côte ouest de l’île de Kyushu, l’île d’Okinoshima est un exemple exceptionnel de la tradition du culte d’une île sacrée», a déclaré l’UNESCO. Les sites archéologiques sont pratiquement intacts et fournissent un aperçu chronologique de la manière dont les rituels s’y sont déroulés ont changé du 4ème au 9ème siècle.

Achetez votre Japan Rail Pass

Sites chrétiens cachés dans la région de Nagasaki

Un groupe de 12 sites religieux qui racontent l’histoire de la renaissance du christianisme après des années de suppression de l’État durant la période Edo (1603-1867). Les sites comprennent une cathédrale, des églises et des ruines disséminées dans la région de Nagasaki. La proposition initiale comprenait 26 sites mais seulement 12 ont été officiellement répertoriés en 2007.

Mozu-Furuichi Kofungun, groupes de tumulus anciens

Les dizaines de tombes anciennes sont situées au sud d’Osaka et ont été désignées site du patrimoine mondial culturel en 2019. Elles ont été construites entre le 4ème et le 6ème siècle pour l’ancienne élite dirigeante. Il existe plusieurs tombes plus grandes et plus élaborées pour les personnes de statut social élevé, ainsi que des tombes plus petites et plus simples.

Sites du patrimoine naturel du Japon

Îles d’Ogasawara

Trente îles d’Ogasawara ont été répertoriées en 2011. Situées au large des côtes de Tokyo, les îles abritent 195 espèces d’oiseaux considérées en voie de disparition.Le seul moyen d’atteindre les îles est de prendre un ferry hebdomadaire depuis Tokyo, avec 24 heures de trajet. Seules les 2 plus grandes îles, Chichijima (île du père) et Hahajima (île mère) sont habitées.

Parc national de Shiretoko

Situé à Hokkaido , ce site a été classé en 2005.Ce trésor écologique du nord du Japon abrite de nombreuses espèces d’oiseaux classées «menacées». C’est également l’un des parcs naturels les plus époustouflants du Japon. La zone est complètement préservée et donc difficile d’accès. Aucune route ne dépasse 5 kilomètres dans la péninsule.

Cape Puyuni sunset
Le cap Puyuni est un lieu privilégié pour observer le coucher de soleil à Shiretoko

Shirakami Sanchi

Répertoriée en 1993, cette région figure parmi les dernières forêts de plages vierges – des forêts intactes et non altérées par l’homme -, que l’on trouve en Asie, abritant le rare hêtre de Siebold. Elle est située dans les préfectures d’Aomori et d’Akita, dans le nord de Tohoku.

Yakushima

Répertoriée en 1993, l’île de Yakushima est située au large de la côte de Kyushu. Elle abrite un écosystème naturel unique comprenant des cèdres yaku-sagi, dont certains ont plus de 1 000 ans.

Yakushima island
Yakashima est l’endroit le plus méridional du Japon où il est possible de trouver de la neige dans les montagnes.

Près d’une douzaine de sites japonais supplémentaires figurent sur la «liste indicative» de l’UNESCO, en attente de leur future inscription sur la liste des sites du patrimoine mondial. Combien de sites de cette liste sans cesse croissante avez-vous visités ? Consultez notre catégorie des destinations pour en savoir plus.

Related Posts

Tours et Activités Connexes

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *