Choses à faire à Kyoto : guide de voyage

Beaucoup de voyageurs nous demandent : que faire à Kyoto ? Si vous visitez le Japon pendant une semaine, trois jours à Tokyo et trois jours à Kyoto sont parfaits pour explorer les deux grandes capitales du Japon: l’ancienne et la moderne.

Vous trouverez ci-dessous un agréable guide de voyage de trois jours sur Kyoto, avec des idées sur ce qu’il faut voir, où aller et comment utiliser votre Japan Rail Pass pour parcourir la ville, ses temples, ses jardins et ses allées de geisha. Commençons!

Région d’Arashiyama

Bambouseraie d’Arashiyama

Si vous visitez le Japon pendant une semaine et que vous ne disposez que de trois jours à Kyoto, veillez à en passer un à Arashiyama. C’est une petite ville située à seulement 20 minutes de la ville, ce qui en fait une excursion parfaite à la journée à Kyoto.

Prenez la ligne de train JR San-ln de la gare de Kyoto à la gare de Saga-Arashiyama. Le trajet en train JR de Kyoto à Arashiyama ne prend que 40 minutes. Une fois sur place, ne manquez pas les Bamboo Groves. Les chemins qui coupent à travers les bosquets de bambous constituent une belle promenade. Surtout au coucher du soleil, lorsque les rayons de lumière passent doucement à travers les hautes tiges de bambou qui se balancent avec le vent, créant une vue unique au monde.

Arashiyama bamboo grove
Arashiyama bamboo grove

Parc des singes Iwatayama

Le parc est situé dans les montagnes d’Arashiyama, sur la rive gauche de la rivière Oi qui traverse cette zone. Vous ne devrez marcher que 10 minutes avant d’entrer dans une zone dégagée avec plus de 100 singes se balançant d’arbre en arbre.

Ce parc est particulièrement populaire parmi les visiteurs étrangers qui souhaitent voir comment se comporte le «macaque japonais» et qui sont connus également sous le nom de «singe des neiges». Mais aussi, vous pourrez voir des cerfs sauvages et une centaine d’espèces d’oiseaux parmi les arbres.

Conseil : une fois au parc des singes d’Iwatayama, promenez-vous et profitez des superbes vues urbaines et naturelles depuis les hauteurs.

Temple Adashino Nenbutsuji

Un ancien temple, créé au 9ème siècle.Le sol qui l’entoure est recouvert des statues de pierre des morts. Un lieu véritablement spirituel, dont la porte arrière vous mènera à travers une forêt de bambous.

Région sud-est

Fushimi-Inari Taisha

Ne vous demandez plus quoi faire à Kyoto. Que ce soit votre première fois ou non, le sanctuaire Fushimi-Inari est un must pour tous les visiteurs de Kyoto. Les mille portes vermillion torii, situées tout à l’arrière des premiers terrains du sanctuaire, vous mèneront à la forêt sacrée du mont Inari.

Fushimi-Inari Taisha est le plus important et le plus visité des milliers de sanctuaires dédiés au dieu shinto du riz – Inari Okami (Oinari).

Les visiteurs sont libres d’explorer les sentiers de montagne, par lesquels s’étendent les portes des torii, formant un tunnel de torii traditionnel se faufilant à travers les montagnes japonaises. En chemin, vous trouverez un certain nombre de sanctuaires plus petits, tous uniques et magnifiquement construits, dans l’esprit du Japon ancien. La marche dure entre 2 et 3 heures. Pas de pression pour autant, vous pouvez faire demi-tour et revenir en arrière quand vous le souhaitez.

Fushimi Inari torii gates
The Fushimi Inari Shrine is known for its thousand torii gates

Temple Tofuku-ji

Si vous recherchez un véritable temple zen, avec de vastes terrains, une architecture glorieuse et quasiment aucune activité touristique, vous l’avez trouvé : le temple Tofuku-ji.

Un fait curieux – même si le temple Tofuku-ji n’est pas l’un des plus populaires de Kyoto – il s’agit en fait de l’un des plus célèbres points d’observation de la feuille d’érable dans le monde. Donc, au cas où vous seriez dans les parages en novembre, vous pourriez tomber sur une foule inhabituelle.

Cependant, nous ne parlons que d’un mois. Pendant votre séjour, profitez du jardin Hojo, qui fait partie du temple. Chaque côté du jardin Hojo présente un beau déguisement, comme si vous étiez à deux endroits différents.

Gion et Higashiyama

Maruyama Park

Maruyama Park est l’un des endroits de fleurs de cerisier les plus populaire et distingués à Kyoto. Le parc bourdonne de touristes qui admirent les couleurs naturelles épanouies pendant la journée, tandis que les habitants profitent pleinement du ciel pittoresque, rempli d’étoiles scintillantes la nuit.

Temple Kiyomizu-dera

Kiyomizudera (littéralement « temple de l’eau pur e») est l’un des temples les plus populaires au Japon. Fondé en l’an 780 près de la cascade d’Otowa qui lui a donné son nom, il est surtout connu pour sa scène en bois au-dessus de la colline qui offre un magnifique paysage au-dessus des cerisiers et des érables. De cette façon, il est également fabuleux aux couleurs du printemps et de l’automne.

 Kiyomizudera is one of the most celebrated temples of all Japan
Kiyomizudera is one of the most celebrated temples of all Japan

Balade autour de Gion, le quartier des Geisha

Situé entre le sanctuaire Yasaka (est) et la rivière Kamo à l’ouest, Gion regorge de boutiques, de restaurants et de salons de thé, où geiko (dialecte de Kyoto pour geisha) et maiko (apprentis geiko) apprennent et divertissent. Si vous voyez un geiko ou un maiko, veuillez agir avec respect.

La région de Gion attire chaque année des milliers de touristes avec ses belles maisons de marchands en bois traditionnelles et sa rue des restaurants Hanami-koji.

Marche du philosophe

D’une longueur d’environ 2 km, le Sentier des philosophes est l’un des plus grands sites de randonnée de Kyoto. Ce sentier pédestre en pierre se situe au bord d’un lit de rivière, “décoré” par de nombreux cerisiers et jardins qui s’étendent jusqu’à la dernière pierre.

Cette route porte ce nom, car on pense que Nishida Kitaro, philosophe japonais influent du XXe siècle et professeur à l’Université de Kyoto, s’y promenait tous les jours pour méditer. À proximité, vous pourrez voir plusieurs sanctuaires et temples tels que Hōnen-in, le sanctuaire Ōtoyo et Eikan-dō Zenrin-ji.

En outre, les cerisiers en fleurs qui recouvrent le canal en font l’un des lieux de hanami (observation des fleurs de cerisier) les plus célèbres de la ville.

La promenade est une destination populaire pour les touristes et les habitants, en particulier pendant le hanami.

Philosopher's Walk
The walk is a popular destination for tourists and locals, especially during hanami.

Région nord

Kinkaku-ji – le Pavillon d’Or

Avant de quitter Kyoto, prenez le temps de visiter le joyau d’or de la ville, portant le nom de Kinkaku-ji. Un de les temples zen les plus impressionnants du Japon, dont les 2 derniers étages sont recouverts d’or ensoleillé. Logiquement, la visite du temple par une journée ensoleillée est plus que recommandée.

Vous pouvez facilement vous y rendre depuis la gare centrale JR de Kyoto. Utilisez votre Japan Rail Pass et prenez la ligne JR San-In jusqu’à la gare d’Emmachi. De là, la solution la plus simple est de prendre un taxi pour un autre trajet de 10 minutes. Si vous préférez le faire de manière locale, attendez le bus numéro 204 ou 205.

Temple Ryoan-ji

Dernier point, mais non le moindre, visitez le mystérieux temple Ryoan-ji. Les jardins zen les plus distingués du Japon sont situés sur son terrain. Observez de vos propres yeux le mystère fascinant que personne n’a réussi à percer au fil des siècles.

Quel est le secret des 15 rochers apparemment placés au hasard sur l’eau ? Comme il s’agit d’un des endroits les plus célèbres de Kyoto, nous vous recommandons de visiter le temple Royan-ji dès son ouverture ou juste avant la fermeture.

Vous pouvez facilement vous y rendre depuis les gares centrales de Kyoto en utilisant votre JR Pass : prenez la ligne JR San-In jusqu’à la gare Emmachi. De là, attendez le bus 15 – direction Ryōan-ji. Une fois à l’arrêt de bus, vous serez à environ 5 minutes à pied.

Séjournez dans un «Ryokan» japonais traditionnel

Dernier point, mais pas le moindre : réservez un séjour dans un ryokan. Ce sont des auberges de style japonais traditionnel, ce qui implique que des tatamis de paille soient utilisés pour les revêtements de sol. Ne soyez pas surpris si vous ne trouvez pas de lits doubles king size dans les installations de ryokan. Traditionnellement, les Japonais dorment sur des matelas plats et minces, étalés sur des tatamis.

Vous êtes pratiquement assuré d’être accueilli par de sympathiques propriétaires japonais, qui adoreront partager avec vous leurs traditions et leurs repas chauds. C’est la norme commune.

Ryokan Yuzuya in Kyoto
Ryokan Yuzuya in Kyoto

Related Posts

Tours et Activités Connexes