Ginkakuji, le pavillon d’argent à Kyoto

Gingakuji Temple, the Silver Pavillion, Kyoto

Le temple Ginkakuji est connu sous le nom de pavillon d’argent. Cependant, curieusement, il n’est pas recouvert d’une couche d’argent comme on pourrait le croire bien qu’il s’agissait effectivement de l’intention de l’architecte.

Ginkakuji est un temple Rinzai situé à Kyoto, dans le quartier de Sakyo et à l’est du quartier montagneux de Higashiyama. Il est aussi appelé Jishō-ji, ce qui signifie temple de la compassion brillante.

Souvent considéré comme l’un des meilleurs temples du Japon, il est également vu comme un excellent exemple de l’architecture de la culture Higashiyama, prospère au cours de l’époque de Muromachi.

L’histoire de Ginkakuji

Le temple Ginkakuji a été construit en 1482 par le célèbre shogun Ashikaga Yoshimasa comme une villa secondaire, voulant rivaliser avec le pavillon d’or (Knakakuji) construit par son grand-père. Il se trouve au pied des montagnes Kitayama au nord de la ville de Kyoto.

Yoshimasa était passionné d’art et Ginkakuji est devenu le centre de la culture traditionnelle Higashiyama Bunka à Kyoto. Ce mouvement est à l’origine de nombreuses traditions japonaises telles que la cérémonie du thé, l’arrangement floral, la poésie, la conception de jardins et le théâtre Noh.

Le shogun Yoshimasa aurait utilisé cette villa idyllique comme un refuge contre les ravages de la guerre d’Ōnin et la beauté des immenses jardins de Ginkakuji pour se distraire de la vue de la ville de Kyoto en feu lors du conflit.

La construction de la villa a été interrompue au cours de la guerre et le plan de recouvrir le bâtiment d’une couche de feuille d’argent a été abandonné, donnant à la structure une apparence inachevée.

Bien que de nombreuses personnes soutiennent que le nom « pavillon d’argent » provient de ce plan initial, d’autres affirment que celui-ci vient de la manière dont se reflète la lune sur sa façade de laque noire. Quoi qu’il en soit, le surnom serait apparu durant l’époque d’Edo (1600-1868).

Vers la fin de sa vie, Ashikaga Yoshimasa est devenu un moine bouddhiste zen et après sa mort, en 1490, Ginkakuji a été converti en un temple bouddhiste. Il a été renommé Jishō-ji, en l’honneur du nom bouddhiste de Yoshimasa.

En 1994, le temple a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, tout comme un grand nombre d’autres temples historiques de Kyoto.

Comment se rendre à Ginkakuji

Il est facile de se rendre à Ginkakuji. Un trajet direct en bus vous emmène en 40 minutes de la gare de Kyoto à l’arrêt Ginkakuji-mae, à proximité du pavillon d’argent. Les bus des lignes 5, 17 et 100 desservent le temple.

Une autre option est de se rendre à Ginkakuji à pied en se promenant sur le célèbre chemin de la philosophie, un itinéraire enchanteur le long du canal du lac Biwa qui débute à Nanzenji et se parcourt en 40 minutes environ.

Activités et visites

Largement considéré comme l’une des meilleures attractions de Kyoto, le temple Ginkakuji est composé d’un bâtiment principal, le pavillon d’argent, de plusieurs autres temples et d’un vaste terrain comprenant le célèbre jardin de sable.

Le jardin s’étend sur deux niveaux et peut être découvert en empruntant le chemin circulaire parcourant l’enceinte du temple. Il possède un grand lac pouvant être admiré depuis le premier étage du bâtiment principal.

Après avoir fait l’objet d’importants travaux de restauration ayant débuté en 2008, le temple Ginkakuji et ses impressionnants jardins sont désormais à nouveau accessibles au public.

Le pavillon d’argent

Officiellement connu sous le nom de Kannonden ou Hall de Kannon, le pavillon d’argent est, sans aucun doute, l’attraction principale de Ginkakuji, et pour une bonne raison.

Le pavillon est composé de deux étages, construits dans deux styles architecturaux bien distincts, et est l’un des seuls bâtiments du complexe à être encore visible dans son état d’origine, intact après des siècles d’incendies et de tremblements de terre.

Silver pavilion gingakuji
Le pavillon d’argent est l’attraction principale de Ginkakuji

La préservation du pavillon est due aux rénovations régulières du bâtiment. La plus récente, achevée en 2010, a permis de renforcer les structures du toit et d’améliorer la résistance aux tremblements de terre.

L’un des principaux attraits du pavillon est la statue dorée de Kannon, la déesse bouddhiste de la miséricorde, située à l’étage supérieur du temple dans la salle de l’autel.

La mer de sable d’argent, un jardin de sable blanc

Une autre attraction à ne pas manquer à Ginkakuji est son unique jardin de sable, connu sous le nom de « mer de sable d’argent ». Le plus célèbre élément du jardin est le monticule de sable en son centre, appelé « plateforme d’observation de la lune », qui représenterait le Mont Fuji.

Sea of Silver Sand, Ginkakuji - Kyoto
Mer de sable d’argent, jardin de Ginkakuji – Kyoto

Togudo

La seule autre structure datant de la construction initiale du temple, le Togudo, est considérée comme un édifice dont le style a inspiré l’architecture militaire et domestique japonaise pendant des générations.

Le Togudo est un hall bouddhiste similaire à une résidence dont la partie la plus populaire est son salon de thé au sol recouvert de tatami. Il est considéré comme étant le plus vieil exemple d’architecture Shoin, encore utilisée dans les salons de thé actuels.

Togudo kyoto
L’une des seules structures datant de la construction du temple Ginkakuji

La salle d’étude du bâtiment comprend également certains des plus vieux exemples de caractéristiques couramment retrouvées dans les maisons traditionnelles japonaises, telles que le shoin (bureau encastré) et les portes coulissantes décorées de peintures élaborées.

Le jardin de mousses

Les visiteurs du temple peuvent suivre un chemin circulaire partant du Togudo pour découvrir un autre élément incontournable du complexe, le jardin de mousses. Il comporte une série d’élégants bassins aux nombreuses îles et ponts.

Moss Garden Silver pavilion
Jardin de mousses – Photo : そらみみ sous CC

Le chemin continue ensuite vers la colline située au-delà des bâtiments principaux et serpente au milieu d’une forêt tranquille, où les visiteurs peuvent profiter d’une vue spectaculaire sur le temple et la ville de Kyoto au loin. Le sommet est également un lieu idéal pour observer le feuillage d’automne au Japon.

Heures d’ouverture et tarifs

Les heures d’ouverture du temple Ginkakuji sont les suivantes :

  • De mars à novembre : 8h30-17h
  • De décembre à février : 9h-16h30

L’entrée coûte 500 yens pour les adultes et 300 yens pour les enfants.

Related Posts

Tours et Activités Connexes