Le temple Sensoji, le plus vieux temple de Tokyo

sensoji temple

Le temple Sensoji, aussi appelé sanctuaire d’Asakusa, est situé dans le quartier d’Asakusa à Tokyo. Il s’agit du plus vieil édifice religieux de la ville et l’un des plus colorés et populaires.

Avec environ 20 millions de visiteurs par an, il est également le temple japonais le plus visité et le site spirituel le plus fréquenté au monde.

Dédié à Kannon Bosatsu (Avalokiteśvara), la déesse miséricordieuse ayant atteint l’éveil et incarnant la compassion, Sensoji se caractérise par un vaste complexe comprenant le temple principal et une pagode de 5 étages, ainsi qu’une ruelle commerçante, la Nakamise-dōri.

Histoire du temple Sensoji

L’histoire du temple Sensoji remonte à l’an 628, lorsque, selon la légende, deux frères locaux découvrirent une statue dorée de Kannon dans le fleuve Sumida lors d’une partie de pêche. Après avoir remis la statue dans l’eau, elle apparut comme par magie et ne cessa de se présenter à eux.

À la suite de cet événement en apparence divin, le chef du petit village d’Asakusa décida de transformer son ancienne maison en un sanctuaire pouvant accueillir la statue et d’encourager les habitants à lui vouer un culte. La première construction du temple Sensoji a été complétée en 645.

old sensoji temple

Plus tard, au 10e et 11e siècles, Sensoji reçut la visite de seigneurs de guerre samouraï influents des familles Taira et Minamoto, qui décidèrent de reconstruire et agrandir certaines parties du temple. C’est au cours de cette période que les célèbres portes Kaminarimon et Hozomon furent construites.

Le temple a acquis un statut d’autant plus symbolique au 17e siècle lorsque le shogun Tokugawa Ieyasu désigna le site comme un temple familial servant de protection spirituelle contre de potentiels envahisseurs venant du nord-est.

Un élément clé du temple actuel, le portail torii qui indique l’entrée du sanctuaire intérieur de Nishinomiya Inari, a été érigé en 1727.

Bien qu’une grande partie du complexe de Sensoji ait été malheureusement détruit par des bombardements aériens sur Tokyo au cours de la Seconde Guerre mondiale, le temple a depuis lors été complètement reconstruit. Il est désormais considéré comme un symbole de la renaissance et de la paix au Japon.

Comment se rendre au temple Sensoji

Il est facile de se rendre au temple Sensoji depuis de nombreux endroits de Tokyo à l’aide du JR Pass.

Il ne se trouve qu’à 15 minutes de trajet de la gare de Tokyo. Prenez la ligne JR Yamanote jusqu’à la gare de Kanda, et ensuite la ligne de métro Ginza jusqu’à la gare d’Asakusa.

Depuis la gare de Shinjuku, il suffit de 20 minutes avec la ligne JR Chuo et la ligne Ginza pour rejoindre Sensoji. Le temple ne se trouve qu’à 5 minutes de marche de la gare d’Asakusa.

Visiter le temple Sensoji

L’attraction la plus importante de Sensoji est sans aucun doute le complexe du temple lui-même. Il est composé de deux portes principales, d’une pagode de 5 étages, d’un hall principal et de plusieurs plus petits temples.

Une particularité du temple est Nakamise, un long boulevard et une ancienne rue commerçante. Il comprend également plusieurs jardins intimes, dont l’un contient Rokkakudo, la plus ancienne structure en bois de Tokyo.

Kaminarimon, la porte de la foudre

La porte extérieure du temple Sensoji, Kaminarimon, est non seulement un symbole iconique de la ville d’Asakusa, mais également l’un des lieux de rencontre les plus populaires et un endroit idéal pour prendre des photos à Tokyo.

Kaminarimon Gate, Sensoji Temple
Porte Kaminarimon, temple Sensoji – Photo : そらみみ sous CC

La porte est célèbre pour son immense lanterne chochin rouge, qui pèse environ 700 kg et qui est suspendue au-dessus des passants. La face avant de la lanterne affiche le nom Kaminarimon, ce qui se traduit par « porte de la foudre ». La face arrière comporte le nom officiel de la porte, Fūraijinmon.

La porte Kaminarimon est gardée par une statue de chaque côté, représentant les deux divinités obscures japonaises : Fujin-sama, le dieu du vent, et Raijin-sama, le dieu du tonnerre et de la foudre.

Au-delà de la porte se trouve l’impressionnant temple Denpoin, généralement fermé au public. Cependant, il est parfois ouvert pour des expositions présentant les œuvres d’art de Sensoji. Il s’agit d’une excellente opportunité pour découvrir le magnifique jardin japonais de Denpoin.

La porte Hozomon

Hozomon est la porte principale du temple Sensoji. Initialement construite au 10e siècle, elle a été reconstruite plusieurs fois comme la plupart des autres structures du complexe du temple.

Hozomon gate, Sensoji Temple

Tout comme Kaminarimon, Hozomon est gardée par deux statues protectrices, qui auraient été inspirées de deux lutteurs de sumo célèbres dans les années 1960, Kitanoumi et Myobudani Kiyoshi. À l’arrière de la statue de droite, les visiteurs peuvent observer une paire d’énormes sandales de corde waraji, érigées en l’honneur du sculpteur et pesant environ 2,5 tonnes chacune.

À l’intérieur de la porte, vous trouverez généralement une foule réunie autour du jokoro, un immense brûleur d’encens dont la légende veut qu’il guérit les blessures des personnes s’étant baignées dans sa fumée.

Hall principal du temple Sensoji

Immédiatement derrière le jokoro se trouve le hall principal de Sensoji, qui contiendrait encore la statue de Kannon découverte par les pêcheurs il y a plusieurs siècles. Cependant, il est aussi dit que la statue était si éclatante qu’elle a dû être enterrée sous le sol du temple, et ne peut donc pas être observée.

Sensoji temple pagoda
Temple Sensoji, Tokyo – Photo : jreysp sous CC

À côté du hall se trouve la pagode à 5 étages de Sensoji. Elle est fermée à la plupart des visiteurs car elle est considérée comme un site sacré et est uniquement accessible à certaines périodes de l’année aux personnes dont les membres de la famille ont leur nom inscrits sur les tablettes qu’elle contient.

À gauche du hall principal, les visiteurs peuvent explorer le sanctuaire d’Asakusa, construit en l’honneur des 3 hommes à l’origine de la construction du temple. Étant donné que la Tokyo Skytree domine la structure de l’autre côté du fleuve, ce bâtiment historique constitue un lieu idéal pour prendre une photo présentant le contraste entre le côté traditionnel de la capitale japonaise et le côté plus moderne.

Nakamise-dori

Nakamise, l’un des plus grands marchés aux souvenirs de la ville de Tokyo, est une rue commerçante de 200 mètres de long située dans l’enceinte du temple. Son histoire de centre commercial remonte aux siècles de l’époque d’Edo.

nakamise dori

Reliant les portes Kaminarimon et Hozomon, Nakamise contient environ 90 magasins différents vendants des souvenirs traditionnels japonais, dont des kimonos, des éventails, des gravures sur bois ukiyo-e ainsi qu’une large gamme d’en-cas du quartier d’Asakusa.

Événements et festivals

Sensoji est bien connu dans l’ensemble du Japon pour ses nombreuses célébrations organisées au temple. La plus importante est le festival Sanja Matsuri qui a lieu durant 3 à 4 jours à la fin du mois de mai.

Sanja Matsuri est le plus grand festival annuel de Tokyo et le temple Sensoji se trouve au cœur de l’événement. Les rues environnantes sont fermées à la circulation une grande partie de la journée pour permettre aux larges foules de se réunir.

Sanja Matsuri

D’autres événements populaires organisés au temple sont notamment le marché Hagoita-ichi (raquettes décoratives en bois) en décembre, et le carnaval de samba d’Asakusa en août.

Prix et heures d’ouverture

Le temple principal de Sensoji est ouvert tous les jours de 6h à 17h d’avril à septembre, et de 6h30 à 17h d’octobre à mars.

L’entrée au temple Sensoji est gratuite. L’enceinte du temple est toujours ouverte et le bâtiment principal est illuminé tous les soirs du coucher du soleil à 23h.

Related Posts

Tours et Activités Connexes