Matsuri : les 10 meilleurs festivals d’été au Japon

Le Japon est une terre imprégnée de traditions. Les coutumes japonaises, souvent centenaires, prennent vie lors des nombreux matsuri ou fêtes populaires. Les tenues et les costumes traditionnels, les plats authentiques et les superbes décorations colorées sont des aspects uniques de chacun de ces festivals.

Les festivals sont principalement organisés pendant les mois d’été. Nombre d’entre eux se tiennent à l’extérieur et le temps favorable permet aux visiteurs de profiter des célébrations de jour comme de nuit.

Consultez la liste ci-dessous pour découvrir certains des festivals d’été les plus populaires au Japon.

Mitama Matsuri (Festival des lanternes)

Vingt mille lanternes éclairent le sanctuaire Yasukuni à Tokyo pendant les 4 jours du festival et l’allée principale du temple est bordée de stands de nourriture traditionnels.

Les participants portent souvent des yukata, des kimonos traditionnels en coton léger. Chars, danse traditionnelle et représentations théâtrales contribuent à créer une atmosphère de fête.

Quand : Mi-juillet.

Où : Sanctuaire Yasukuni Jinja, à Tokyo, près de la gare de Kudashita.

Gion Matsuri (Festival des chars)

Les origines du festival de Gion remontent au 9e siècle. Il est célèbre pour ses chars, qui peuvent mesurer 25 mètres de haut et peser 12 tonnes. Chaque char, plus d’une trentaine au total, représente un quartier ou un corps de métier de Kyoto.

Les roues qui déplacent les chars sont souvent aussi grandes qu’une personne. Au plus fort du festival, le centre-ville de Kyoto est fermé à la circulation pour permettre l’installation de stands et d’étals de yatai proposant jeux et nourriture.

Les quartiers traditionnels sont décorés de fleurs, de bannières et de drapeaux et illuminés de lanternes. Le célèbre défilé commence au sanctuaire Yasaka, dans le district de Gion à Kyoto. Le Gion Matsuri a été inscrit au patrimoine mondial culturel immatériel en 2009.

Quand : Tout le mois de juillet.

Où: Quartier du sanctuaire de Yasaka, Kyoto (accessible en bus depuis la gare de Kyoto).

Le Gion Matsuri est couronné par un défilé, le Yamaboko Junkō

Tenjin Matsuri (Festival des bateaux)

Le Tenjin Matsuri est un festival de bateaux millénaire. Le festival rend hommage au mécène Tenman Tenjin. Les festivités impliquent plus de 3000 artistes vêtus des tenues traditionnelles et transportant des sanctuaires portables, ou omikoshi, à travers la ville.

Une centaine de bateaux font également partie de la procession. À la tombée de la nuit, des feux sont allumés à bord des bateaux tandis que des feux d’artifice éclairent le ciel nocturne.

Quand : Fin du mois de juillet.

Où : Sanctuaire Temmangu à Osaka (à proximité de la gare d’Osakatemmangu).

Festival des feux d’artifice de Sumidagawa

Créé en 1732, le festival Sumidagawa Hanabi Taikai est le plus ancien festival de feux d’artifice au monde. Il célèbre les feux d’artifice japonais et comprend des concours de feux d’artifice. Le festival attire un million de spectateurs chaque année, dont beaucoup s’habillent de kimonos yukata traditionnels.

Quand : Dernier samedi de juillet. En cas de pluie, le festival est annulé.

Où : Tokyo, sur les rives de la rivière Sumida, près de la gare d’Asakusa. Le parc Sumida est le point de vue le plus populaire.

Festival des feux d'artifice au Japon
Le festival de Sumidagawa suit la tradition d’une compétition entre groupes pyrotechniques.

Aomori Nebuta Matsuri

Considéré comme l’un des 3 principaux festivals japonais, le Nebuta Matsuri a été désigné événement du patrimoine culturel immatériel mondial. Chaque soir, des défilés de danseurs portent des chars lumineux.

Les défilés durent des heures et, le dernier jour du festival, des feux d’artifice sont allumés alors que les chars sont mis à flot sur la mer. Ce festival trouverait ses origines dans le festival de Tanabata, qui a été importé de Chine au cours des années 700.

Quand : Tous les soirs de la première semaine d’août.

Où : Aomori, préfecture d’Aomori.

Awa Odori Matsuri (Festival de danse)

Le festival Awa-odori fait partie des rites bouddhistes Obon, qui souhaitent la bienvenue aux esprits des défunts. Les familles se réunissent pour accueillir les esprits de leurs ancêtres qui rendent visite aux autels de la maison.

Célébré depuis plus de 500 ans, il s’agit de l’un des événements les plus célèbres et les plus importants du Japon. Chaque soir, des groupes de danseurs traditionnels parcourent les rues au son des tambours shamisen.

Le centre-ville devient une immense piste de danse où se produisent les troupes professionnelles, chacune interprétant la danse Awa-odori à sa propre manière. Les visiteurs sont invités à se joindre aux groupes et à danser pour participer à l’ambiance du festival.

Quand: Mi-août.

Où: Tokushima, dans la région de Shikoku.

Kanamara Matsuri (Festival de la fertilité)

Également connu sous le nom de festival du pénis de fer, le festival Kanamara Matsuri est considéré comme l’un des festivals les plus insolites du Japon.

Cette fête shinto annuelle est dédiée à la fertilité et est organisée chaque printemps dans la ville de Kawasaki. Aujourd’hui, l’événement permet également de récolter des fonds pour la recherche sur le VIH et le sida.

Quand : 7 avril.

Où : Kawasaki, au sud de Tokyo.

Le Kanamara Matsuri célèbre la fertilité

Tanabata Matsuri de Sendai

Le Tanabata Matsuri de Sendai est l’un des plus grands festivals de son genre au Japon, organisé chaque été dans la région du Tohoku. Son atmosphère festive légendaire attire les visiteurs de tout le Japon ainsi qu’un nombre croissant de touristes étrangers.

Décorations du festival de Tanataba
Décorations du festival de Tanataba – Photo : ©Yasufumi Nishi/©JNTO

Des milliers de bannières colorées décorent le centre-ville. Ces bannières mesurent environ 4 mètres de long et sont fabriquées par les commerçants locaux, les écoliers et les autres membres de la communauté. Elles sont accrochées à des perches en bambou pour créer une impression de forêt colorée. Les feux d’artifice valent également le détour.

Quand : 6 au 8 août.

Où : Centre-ville de Sendai (la gare la plus proche est la gare JR Sendai).

Soma Nomaoi (Cavaliers samouraï)

Festival Soma Nomaoi
Soma Nomaoi Matsuri – Photo : ©JNTO

Soma Nomaoi est un festival qui célèbre le patrimoine hippique de la région. L’événement principal du festival est appelé Kacchu Keiba, une course sur 1000 mètres opposant 12 cavaliers samouraï vêtus d’armures et dotés de katanas.

Un autre événement du festival est le Shinki Soudatsusen, où des centaines de cavaliers samouraï s’affrontent pour s’emparer de 40 drapeaux tirés dans les airs à l’aide de feux d’artifice. Il met à l’honneur cet aspect unique de l’héritage de l’époque d’Edo.

Quand : Les derniers samedi, dimanche et lundi de juillet.

Où : Région de Soma dans la préfecture de Fukushima. L’événement principal se déroule simultanément dans 3 sanctuaires importants : Ota-jinja Nakamura-jinja et Odaka-jinja.

Fukagawa Hachiman Matsuri

Le festival de Fukagawa est l’un des 3 grands festivals shinto de Tokyo, avec le Sanno Matsuri et le Kanda Matsuri, tous remontant au 17e siècle. Une grande édition, appelée « Hon Matsuri » est organisée tous les 3 ans.

Les célébrations sont principalement centrées autour du sanctuaire Tomioka Hachiman-gu (aussi connu sous le nom de sanctuaire de Fukagawa). Plus de 30 000 personnes participent à la parade annuelle et défilent devant plus d’un demi-million de visiteurs qui leur lancent de l’eau pour apaiser les dieux.

Quand : Autour du 15 août.

Où : Sanctuaire Tomioka Hachiman-gu (Tokyo).

Assister à l’un de ces festivals vous donnera un aperçu de la culture japonaise authentique. Utilisez votre Japan Rail Pass pour voyager rapidement, facilement et à moindre coût entre les différents lieux des festivals.

Related Posts

Tours et Activités Connexes