Shukubo : Dormir dans un temple au Japon

Shukubo japan

Le mot japonais shukubo signifie littéralement « dormir chez les moines ». Il s’agit donc d’une expérience d’hébergement unique où le voyageur loge au sein d’un temple bouddhiste. Elle permet de découvrir le quotidien des moines bouddhistes, d’assister aux rituels religieux et de s’initier à la cuisine végétarienne appelée shojin ryori.

Certaines enquêtes indiquent que le Japon est un pays laïque. Par exemple, lors d’une étude réalisée en 2017, plus de 50% des personnes interrogées ont déclaré ne pas appartenir à une religion.

Cependant, le Japon est un pays caractérisé par de profondes racines religieuses. Les influences bouddhistes et shinto se reflètent dans l’architecture, la tradition et les rituels religieux pratiqués par les fidèles.

Monjes budistas del Koyasan
Moines de Koyasan – Image : Crystallineradical @ Flickr

Découvrez l’expérience Shukubo, vécue par les voyageurs occidentaux pour mieux comprendre les mystères de la foi au Japon.

Les shukubo au Japon

Malgré l’image austère des temples, vous y trouverez tout le confort traditionnel japonais. Votre chambre comprendra des tatamis, des portes coulissantes fusuma, un futon, une couverture, une lampe, un radiateur si nécessaire, etc.

Tout comme dans les auberges traditionnelles ryokan, un certain nombre de commodités occidentales sont visiblement absentes. Ne vous attendez pas à trouver une radio ou une télévision dans votre chambre. Ne comptez pas non plus sur une salle de bain privée. Vous la partagerez avec les autres pensionnaires.

Eko-In Ryokan - Koyasan

La plus grande concentration de shukubo se trouve dans la zone centre-ouest du Japon. La région la plus célèbre est Koyasan, située dans la préfecture de Wakayama. Vous y trouverez plus de 50 temples proposant l’expérience shukubo. Toute autre région connue pour ses pèlerinages peut offrir des hébergements shukubo.

La plupart des temples n’acceptent que les paiement en espèces. Les prix varient généralement entre 9000 et 15 000 yens (73 à 122 euros) par personne et par nuit. Le petit-déjeuner et le dîner sont inclus.

Voyagez partout au Japon grâce au Japan Rail Pass. Il vous permettra de vous rendre aux temples facilement, rapidement et à petit prix.

Conditions pour loger dans un shukubo

Les temples qui proposent l’hébergement shukubo n’exigent pas aux visiteurs de pratiquer la foi bouddhiste. Tous les touristes sont les bienvenus, indépendamment de leur religion, de leur pays d’origine ou de leur sexe.

Les shukubo doivent être réservés à l’avance, tout comme une chambre d’hôtel classique. Un grand nombre d’entre eux offrent un service de réservation en ligne ou par téléphone. Les agences de voyage peuvent également réserver un shukubo dans la cadre d’un voyage organisé au Japon.

Règles de bienséance

Les shukubo ne sont pas juste une énième attraction touristique. Il s’agit d’une participation à une religion. Il convient donc de respecter le lieu de culte et ses fidèles.

Lorsque vous vous rendez dans un shukubo, veillez à respecter les règles suivantes :

  • Enlevez vos chaussures à l’entrée du temps.
  • Portez une tenue modeste lorsque vous visitez le temple (par exemple, évitez les shorts, les mini-jupes, les grands décolletés ou les vêtements moulants).
  • Respectez les horaires du temple : lever et coucher, rituels (généralement à 5 ou 6h), bain, dîner, couvre-feu du soir. Certains temples ferment leurs portes à la nuit tombée.
  • Respectez le calme des lieux et évitez de parler trop fort ou de d’écouter de la musique.
  • Respectez l’intimité des autres pensionnaires. Demandez toujours la permission avant de prendre des photos ou des vidéos.

Nourriture et rituels bouddhistes

Deux aspects de la vie monastique intéressent particulièrement les visiteurs. Le premier est la nourriture. Il n’existe pas de menu pour faire son choix et un repas unique est servi à tous les pensionnaires. En fonction du temple, ce repas sera végétarien ou vegan. Tofu, tempura et gelée de Konjac sont monnaie courante.

Shojin Ryori food
Shojin ryori, le régime spécial des moines bouddhistes

Les moines bouddhistes suivent un régime alimentaire spécial appelé shojin ryori, ce qui signifie littéralement « cuisine de la dévotion ». Il est basé sur le principe fondamental du bouddhisme qui interdit à ses fidèles de prendre la vie ou de tuer des êtres vivants.

Fait intéressant, cette règle ne s’applique pas seulement aux animaux mais également à certains bulbes et légumes-racines. Les moines croient que manger l’une des ces plantes, comme un oignon ou de l’ail, la tuerait. Ils ne les utilisent donc pas comme ingrédient dans leur cuisine.

buddhist temple rituals japan
Les rituels se déroulent généralement très tôt le matin

Le deuxième aspect est le rituel religieux du matin. Ce rituel diffère d’un temple à l’autre, car chaque école du bouddhisme a ses propres traditions. Il peut inclure des séances de méditation collective, un rituel du feu ésotérique ou la récitation de sermons appelés sutras.

La présence des visiteurs à ce rituel n’est pas obligatoire. Il a généralement lieu très tôt le matin, à 5 ou 6h. Une séance de méditation peut être aussi organisée au début de l’après-midi.

Vous aurez également l’occasion de vous promener dans l’enceinte du temple, découvrir ses jardins et vous rendre aux bains communautaires réservés à chaque sexe.

Photo de couverture : TEMPLE HOTEL Takayama Zenkoji par Fabien Recoquillé

Related Posts

Tours et Activités Connexes