Célébrer le Nouvel An au Japon

Visiter le Japon pendant le Nouvel An (Shogatsu) est une expérience unique. Il s’agit du jour férié le plus important au Japon, bien plus que Noël ! C’est une affaire de famille, où tout le monde se réunit et échange des cadeaux. Les magasins et les restaurants sont fermés, et se déplacer peut être un peu difficile.

La saison du Nouvel An au Japon regorge de traditions particulières. Avant le début de la nouvelle année, les Japonais se remémorent l’année écoulée et font leurs adieux aux anciennes préoccupations pour repartir à zéro.

Dernièrement, les soirées de compte à rebours sont également devenues plus populaires dans les grandes villes, mais les feux d’artifice restent rares. À Tokyo, si vous souhaitez assister à un feu d’artifice, vous devrez vous rendre à Yokosuka et au Yokohama Hakkeijima Sea Paradise ou à Tokyo Disneyland).

Votre Japan Rail Pass peut vous emmener partout où vous décidez de profiter de cette tradition, réputée pour être une représentation de la nouvelle année qui démarre.

La religion dans le Nouvel An japonais

Une tradition favorite au Nouvel An est le hatsumode ou la première visite à un sanctuaire ou à un temple. Les meilleurs temples au Japon attirent plusieurs millions de personnes pendant les trois premiers jours de janvier.

Ici, vous pourrez vivre un climat de fête avec des stands de nourriture et vous joindre à la foule dans la salle principale pour prier ou acheter des porte-bonheurs.

Nous vous suggérons de visiter un temple vers minuit la veille du Nouvel An pour une expérience sans pareil. Les principaux trains urbains circulent toute la nuit du 31 décembre au 1er janvier, ce qui contribue à la dynamique du hatsumode.

Voeux du Nouvel An
Voeux du Nouvel An

Traditions japonaises du Nouvel An

Les traditions japonaises du Nouvel An se caractérisent par un mélange d’idées bouddhistes, shinto et modernes.

Les festivités des dernières semaines de décembre et du début du mois de janvier sont connues sous le nom de Oshogatsu et font partie de certaines des célébrations les plus spéciales de la fin d’année.

Hatsuhinode : le premier lever de soleil

Le matin du 1er janvier, les Japonais ont pour habitude d’admirer le premier lever de soleil de l’année depuis un point un de vue dégagé. Les personnes les plus athlétiques grimpent au sommet du mont Takao ou du mont Mitsutoge pour un panorama exceptionnel.

Il est aussi possible de profiter du spectacle depuis certains observatoires tels que la Tokyo Skytree et le siège du gouvernement métropolitain de Tokyo, mais les entrées s’épuisent généralement plusieurs mois à l’avance.

Hatsumode : la première visite au sanctuaire ou au temple

Hatsumode est le rituel qui consiste à se rendre au temple ou au sanctuaire pour la première prière de l’année.

Les Japonais observent cette tradition pendant les premiers jours de janvier pour remercier les dieux et demander santé et prospérité. Il est fréquent de faire un don d’argent dans une saisen et de faire un vœu du Nouvel An.

Joya No Kane : la cloche du Nouvel An

Juste avant les douze coups de minuit, les temples font sonner leur cloche 108 fois dans le cadre du rituel Joya No Kane.

D’après les croyances bouddhistes, le nombre 108 représente le nombre de désirs à l’origine de la souffrance humaine. Le rituel permet de purifier l’âme et l’esprit avant le début de la nouvelle année.

Nengajo : les cartes du Nouvel An japonais

Le commerce des cartes nengajo est énorme au Japon. Les Japonais ne se limitent pas à leurs proches et envoient ces cartes à toutes leurs connaissances : camarades de classe, collègues, clients, etc.

Les cartes japonaises vont au-delà des simples vœux pour les fêtes, elles permettent aux personnes qui les reçoivent de participer à une loterie spéciale avec les chiffres imprimés sur chaque carte.

Nengajo, cartes nouvel an japonais
Nengajo, les cartes de voeux japonaises

Émissions de télévision

Au cours de ces dernières années, les Japonais ont ajouté à la tradition du Nouvel An le programme télévisé très populaire « Kohaku uta gassen ». Il s’agit d’une émission musicale annuelle pour le réveillon du Nouvel An produite par le diffuseur public japonais NHK et diffusée à la télévision et à la radio.

Jeux traditionnels

Les enfants ont pour habitude de jouer à quelques jeux japonais à l’occasion du Nouvel An. Certains d’entre eux ressemblent beaucoup à des jeux joués dans le monde occidental, mais avec une différence : Hanetsuki (badminton japonais), Takoage (cerf-volant), Fukuwarai (faire un portrait-robot à l’aveugle), Sugoroku (dés et pièces sur un plateau) et Karuta (jeu de cartes).

Nourriture et plats traditionnels du Nouvel An

La nourriture joue un rôle important dans les célébrations du Nouvel An. Les Japonais ont plusieurs plats uniques pour Shogatsu, dont osechi ryori, un assortiment de plats colorés emballés dans des boîtes spéciales appelées jubako, très similaires aux boîtes à bento.

Chaque plat a une signification particulière dans l’accueil du Nouvel An. Certains des plats et friandises les plus populaires sont les suivants :

  • Toshikoshi soba : ces nouilles au sarrasin symbolisent la longévité et permettent d’oublier les difficultés de l’année écoulée.
  • Mochi : ce gâteau de riz aux formes différentes est vendu tout au long de l’année, et particulièrement durant les fêtes.
  • Ozoni : ce type de soupe miso spécial est dégusté le matin du Nouvel An.
  • Toso : ce saké est bu à l’occasion du Nouvel An pour garantir une longue vie à la famille et au village.

Où passer le réveillon du Nouvel An au Japon ?

Au Japon, le réveillon du Nouvel An n’est pas accompagné de soirées endiablées comme dans de nombreux autres pays.

Les Japonais passent du temps avec leur famille et profitent des plats, rituels et activités traditionnels. Toutefois, vous trouverez tout de même des endroits pour célébrer le réveillon, en particulier dans les grandes villes.

Festivités du Nouvel An au temple Zojo-ji (Tokyo)

Le temple de Zojo-ji, construit en 1393, se trouve au pied de la magnifique tour de Tokyo. L’atmosphère animée de l’événement attire les foules.

Un rituel bouddhiste est pratiqué pour libérer les participants de leurs 108 désirs terrestres, mais la célébration reste plus culturelle que religieuse.

Compte à rebours et feux d’artifice au port de Yokohama (Yokohama)

Bien que la plupart des locaux préfèrent rester auprès de leurs familles, les bars et les boîtes de nuit organisent tout de même d’importantes soirées du Nouvel An.

Si vous souhaitez voir les feux d’artifice à l’occasion du réveillon, plusieurs événements spectaculaires ont lieu à proximité de Tokyo, notamment à Yokosuka et Yokohama.

Soirées du Nouvel An à Roppongi (Tokyo)

Les bars et boîtes de nuit du quartier de Roppongi organisent des soirées légendaires le soir du réveillon. La musique des DJs dure jusqu’au petit matin et les boissons coulent à flot. Il s’agit du quartier préféré des touristes comme des locaux.

Décorations du Nouvel An

Au cours des dernières semaines de l’année, les Japonais accrochent des décorations faites de pin, bambou et cordes autour de leurs maisons. Ces décorations, inspirées de la tradition shinto, sont destinées à accueillir les dieux apportant chance et prospérité.

Kadomatsu : le pin du seuil

Selon la croyance shinto, les esprits divins vivent dans les arbres. C’est pourquoi les décorations traditionnelles du Nouvel An sont fabriquées en pin et en bambou.

Elles sont placées par paire sur le seuil des maisons pour accueillir les dieux. En japonais, kado signifie « seuil » et matsu signifie « pin ». Le pin symbolise également la force et la bonne fortune.

Kagami mochi : le mochi traditionnel

Kagami mochi se traduit littéralement par « gâteau miroir ». Cette décoration traditionnelle est placée à divers endroits de la maison de la fin de l’année au 11 janvier. Ces mochis sont faits à base du riz de l’automne de la même année et sont synonymes de bonne récolte l’année suivante.

Vœux du Nouvel An de l’Empereur

Si vous vous trouvez à Tokyo au Nouvel An, ne manquez pas les vœux de l’empereur. À l’occasion de cet événement annuel, la famille impériale fait plusieurs apparitions au cours de la journée.

Veillez à vous y rendre suffisamment à l’avance, car vous devrez passer les contrôles de sécurité et les files peuvent être longues. Profitez de cette opportunité, car il s’agit de l’une des seules occasions, avec l’anniversaire de l’empereur, où les terrains privés du palais impérial de Tokyo sont ouverts au public.

Informations de voyage

Les jours compris entre le 29 décembre et le 4 janvier constituent l’une des périodes les plus chargées au Japon, avec de grandes foules et de longues files d’attente. Cependant, le Nouvel An est, pour certaines personnes, l’un des meilleurs moments de l’année pour visiter le Japon.

En haute saison, la plupart des Japonais quittent les grandes villes pour rendre visite à leurs proches dans le reste du pays, et reviennent après la célébration du Nouvel An. Pour cette raison, les trains, les aéroports et les autoroutes sont très fréquentés.

Fermetures du Nouvel An

La plupart des attractions touristiques, des magasins, des restaurants et des banques sont fermés du 29 décembre au 4 janvier. Les options sont donc limitées, en particulier le 1er janvier.

Les musées sont généralement fermés pendant la saison des fêtes. Les jardins et les châteaux ne suivent pas un calendrier de fermeture spécifique, ils peuvent être fermés tous les jours, seulement certains jours ou rester ouverts. Les temples et sanctuaires ne ferment pas au Nouvel An.

Les magasins et les restaurants ferment 1 ou 2 jours pendant les vacances, généralement le 1er janvier. Cependant, ces dernières années, les quartiers commerçants et les centres commerciaux ont tendance à rester ouverts.

Après avoir lu notre article, vous serez plus que préparé à explorer le Japon à cette période de l’année. Vous pouvez déjà vous entraîner à dire Akemashite-omedetou-gozaimasu, ou « bonne année » en japonais.

Related Posts

Tours et Activités Connexes