Où et quand voir des combats de sumo au Japon ?

Sumo wrestling in Japan

La lutte sumo est considérée comme le sport national au Japon et attire la curiosité des touristes. Ces événements, organisés depuis l’ancienne période shinto, offrent un aperçu unique de la culture japonaise.

Les visiteurs ont plusieurs occasions de voir des combats de sumo au Japon, mais la meilleure manière reste d’assister aux spectaculaires tournois de sumo. Les compétitions durent généralement 15 jours et voient s’affronter les meilleurs lutteurs du Japon.

Vous pouvez acheter vos billets directement au stade ou à plusieurs points de vente autorisés. Il est aussi possible d’assister à de plus petits événements ou à des entraînements de sumo.

Dans ce guide, nous vous donnons toutes les informations pratiques sur où et quand vous pouvez voir ce sport emblématique au Japon.

Règles du sumo japonais

Les règles des combats de sumo sont assez simples. Les lutteurs essayent de se forcer à faire sortir leur adversaire de l’arène (appelée dohyo) et le premier qui touche le sol (avec une autre partie que la plante des pieds) ou sort du cercle en paille perd.

Les combats se terminent souvent en quelques secondes, bien que certains puissent durer plus d’une minute.

Il n’y a pas de division de poids dans le sumo. Les lutteurs peuvent donc faire face à des opposants bien plus lourds qu’eux. Cependant, la technique et la vitesse l’emportent souvent sur le poids.

Il existe également une série de règles moins courantes dans le sumo. Les lutteurs peuvent perdre le combat s’ils utilisent une technique illégale (kinjite). La défaite est aussi automatique si un lutteur ne se présente pas au combat.

Où et quand assister à des combats de sumo ?

La meilleure manière est d’aller à un tournoi de sumo officiel (basho). Sur une année, 6 événements sont organisés dans plusieurs villes du Japon.

Vous pouvez aussi voir certains des meilleurs lutteurs du pays lors des démonstrations qui ont lieu entre les tournois.

Basho : dates et lieux des tournois de sumo

La saison de sumo a lieu entre janvier et novembre. La moitié des tournois officiels sont organisés à Tokyo. Osaka, Nagoya et Fukuoka accueillent chacune un basho par an.

Tournoi de sumo
Tournoi Haru Basho 2019 à Osaka

Un tournoi dure 15 jours, du dimanche au dimanche. Voici une liste des villes et des mois où sont organisés chaque basho (les dates exactes varient d’une année à l’autre) :

  • Janvier : Hatsu Basho (Tokyo)
  • Mars : Haru Basho (Osaka)
  • Mai : Natsu Basho (Tokyo)
  • Juillet : Nagoya Basho (Nagoya)
  • Septembre : Aski Basho (Tokyo)
  • Novembre : Kyushu Basho (Fukuoka)

Autres endroits où voir des combats de sumo au Japon

Il est possible d’assister à des combats de sumo au-delà des tournois principaux. Des démonstrations sont régulièrement organisées entre les compétitions et vous pouvez aussi visiter un club (heya) où les lutteurs vivent et s’entraînent.

Lutteurs de sumo s'entraînant dans une heya
Entraînement de lutteurs de sumo dans une heya

Les lutteurs de sumo se lèvent très tôt, vous devez donc vous y rendre le matin pour les regarder s’entraîner.

Pour assister à des séances d’entraînement, vous devez vous asseoir par terre et respecter les lutteurs en gardant le silence lorsqu’ils accomplissent leurs rituels.

[banner-fr]

Réserver une place pour les tournois de sumo

Comme dans tout autre centre sportif, vous trouverez différents types de sièges dont le prix varie en fonction de leur proximité avec l’arène.

Les places pour les grands tournois s’épuisent généralement un mois avant l’événement. Il est donc recommandé d’acheter vos billets le plus tôt possible. Certaines entrées sont réservées aux personnes qui se présentent le jour même.

Sièges au premier rang

Il s’agit des meilleures places pour assister au tournoi. Cependant, elles sont chères et sont difficiles à obtenir. Les spectateurs assis au premier rang se trouvent très proches de l’action, si proches que certains ont déjà été blessés accidentellement par les lutteurs.

Sièges en loges

Les places en loge sont très recherchées. Les loges accueillent généralement 4 personnes, mais elles peuvent aussi être plus grandes ou plus petites.

Il est obligatoire d’acheter un billet pour la loge entière, ce qui représente une option coûteuse si vous allez au tournoi seul ou accompagné d’une seule personne.

Siège dans les gradins

Les sièges dans les gradins sont classés comme catégorie A, B ou C en fonction de leur proximité avec l’arène.

En général, une partie des places dans les gradins sont réservées aux visiteurs qui achètent leur billet le jour même. Même si un événement est complet, quelques sièges sont mis de côté pour le jour du tournoi.

Stade de sumo

Le quartier de Ryogoku, centre du sumo au Japon

En plus d’assister aux tournois, les touristes peuvent visiter plusieurs lieux d’intérêt pour s’immerger dans la culture sumo.

Le quartier de Ryogoku est le cœur de la lutte sumo au Japon et de nombreuses « écuries de sumos » (clubs ou écoles) sont ouvertes aux visiteurs. Le stade Ryogoku Kokugikan se trouve également là.

Pour rejoindre Ryogoku depuis la gare de Tokyo, vous pouvez prendre la ligne Yamanote jusqu’à la gare d’Akihabara. Depuis Akihabara, prenez la ligne Sobu jusqu’à la gare de Ryogoku.

Voici certaines des attractions et activités populaires dans le quartier de Ryogoku.

Musée du sumo

Le musée du sumo, situé dans le stade Ryogoku Kokugikan, expose une série d’objets rares, dont des portraits de lutteurs célèbres, des photos d’événements importants dans l’histoire du sport et des habits de cérémonie.

L’entrée est gratuite une grande partie de l’année. Toutefois, pendant les grands tournois de Tokyo, seules les personnes assistant aux combats peuvent accéder au musée.

Sanctuaire Tomioka Hachimangu

Le sanctuaire Tomioka Hachimangu est le lieu où étaient organisés les tournois de sumo pendant l’époque d’Edo (1603-1867).

Aujourd’hui, vous pouvez voir les noms d’anciens champions de sumo inscrits sur les monuments et visiter la maison du trésor qui contient des reliques liées au sport, comme des tirages et des publications.

Restaurants de chanko nabe

Petit-déjeuner chanko-nabe pour les lutteurs de sumo
Petit-déjeuner chanko-nabe – Photo : ©AFLO

Le chanko nabe est le plat des bases des lutteurs de sumo et vous trouverez de nombreux restaurants où déguster ce ragoût typique dans le quartier de Ryogoku.

Il existe plusieurs variétés de ce plat classique. Il peut contenir exclusivement des légumes, mais aussi du poisson et de la viande. Les restaurants servent également des options plus légères comme des boîtes à bento et des boissons.

Tours et Activités Connexes